FAQ : Abcès anal

 

Dr. François PIGOT

Sommaire

Que faire si un des deux membres d'un couple est atteint d'herpès ano-génital ?

Je fais une première poussée d'herpès génital, l'ai-je obligatoirement attrapé récemment ou bien puis-je avoir été contaminé(e) depuis longtemps sans le savoir ?

J'ai de l'herpès génital, suis-je contaminant même en dehors d'une poussée visible ?

J'ai de l'herpès génital, dois-je me traiter ?

Comment traite-t-on les poussées d'herpès génital ?

J'ai attrapé de l'herpès génital, dois-je faire rechercher d'autres maladies ?

Si l'on est atteint d'un herpès génital, prendre un médicament actif (aciclovir ou valaciclovir en comprimés) annule t-il le risque de transmettre le virus ?

J'ai de l'herpès buccal, suis-je protégé contre l'herpès génital ?

J'ai un herpès buccal, puis provoquer un herpès génital chez mon (ma) partenaire ?

Réponses :

Que faire si un des deux membres d'un couple est atteint d'herpès ano-génital ?

Le risque de transmission de la maladie d'un partenaire à l'autre est réel. Des précautions sont nécessaires : éviter les rapports sexuels en cas de poussée évidente, se protéger avec des préservatifs si la zone atteinte le permet. Avec ces précautions le risque de transmission est d'environ 5 % par an. Il n'est pas prouvé que le traitement des poussées au coup par coup diminue le risque de transmission vers le partenaire indemne. Certaines études montrent qu'un traitement quotidien du sujet porteur d'un l'herpès génital diminue le risque de contamination du sujet indemne. Mais cette stratégie nécessite de dépister par une prise de sang l'immunité du sujet apparemment indemne vis à vis du virus herpès, elle nécessite un traitement tous les jours durant des années chez le sujet atteint d'herpès et encore le risque de transmission n'est pas nul, il est abaissé à environ 3 % par an.

Je fais une première poussée d'herpès génital, l'ai-je obligatoirement attrapé récemment ou bien puis-je avoir été contaminé(e) depuis longtemps sans le savoir ?

La première manifestation d'un herpès n'arrive pas obligatoirement dans les 15 jours suivants le rapport sexuel contaminant. En effet on peut attraper le virus sans qu'il se manifeste sur le moment et la première poussée visible peut survenir longtemps après, à l'occasion d'une autre maladie, d'un stress, d'une fatigue... 

J'ai de l'herpès génital, suis-je contaminant même en dehors d'une poussée visible ?

Oui pour deux raisons : premièrement les poussées d'herpès peuvent passer inaperçues si on n'y prend pas garde, deuxièmement on excrète parfois du virus herpès même en dehors d'une poussée.

J'ai de l'herpès génital, dois-je me traiter ?

Ce n'est pas obligatoire. En effet, le traitement ne peut pas faire disparaître le virus de l'organisme. Soit on ne se traite pas et on attend que les poussées guérissent, ce qu'elles font toujours en 5 jours environ, soit on traite au coup par coup les poussées si elles sont gênantes, soit on prend un traitement tous les jours si les poussées sont fréquentes et gênantes.

Comment traite-t-on les poussées d'herpès génital ?

Seul un traitement pris par la bouche est efficace (valaciclovir et aciclovir). La durée est de 10 jours pour une première poussée sévère et de 5 jours lors des poussées ultérieures. Les traitements par crème sont actuellement inefficaces sur l'herpès génital, mais des progrès sont en cours pour améliorer leurs résultats. Seules les formes graves notamment chez les malades du SIDA se traitent par des perfusions.

J'ai attrapé de l'herpès génital, dois-je faire rechercher d'autres maladies ?

On propose systématiquement la recherche d'une infection par le virus du SIDA. En effet on peut attraper les deux virus en même temps, de plus être atteint d'un herpès génital rend plus facile la contamination par le virus du SIDA.

Si l'on est atteint d'un herpès génital, prendre un médicament actif (aciclovir ou valaciclovir en comprimés) annule t-il le risque de transmettre le virus ?               

Malheureusement il existe persiste un risque (faible) de transmettre le virus de l'herpès si même si l'on prend un traitement actif. Toutefois ce risque est significativement moins élevé que si l'on ne prenait aucun traitement.

J'ai de l'herpès buccal, suis-je protégé contre l'herpès génital ?

Non, car votre herpès buccal est très certainement dû à un herpès virus de type 1, ceci ne vous protège pas contre le virus de type 2 qui est responsable de plus de la moitié des herpès génitaux.

J'ai un herpès buccal, puis provoquer un herpès génital chez mon (ma) partenaire ?

Oui, car l'herpès virus de type 1 est responsable de la quasi totalité des herpès buccaux peut donner des herpès génitaux après un rapport oro-génital ou oro-anal.