FAQ : Incontinence fécale post-obstétricale

 

Dr. Franck DEVULDER

Sommaire

L'anesthésie péridurale protège-t-elle le périnée lors de l'accouchement ?

L'épisiotomie doit-elle être réalisée systématiquement afin de prévenir les lésions du sphincter anal ?

Les forceps et les ventouses provoquent-ils les mêmes dégâts sur le sphincter anal ?

Ayant accouché il y a 2 mois d'un premier enfant, je n'arrive plus à retenir mes gaz et j'ai quelques épisodes d'incontinence quand mes selles sont liquides. On me conseille un traitement chirurgical. Qu'en pensez vous ?

Réponses :

L'anesthésie péridurale protège-t-elle le périnée lors de l'accouchement ?

L'anesthésie péridurale a considérablement amélioré le confort des futures mères lors du travail et de la délivrance. En revanche, cette péridurale allonge parfois la durée d'expulsion du bébé ce qui peut favoriser les ruptures sphinctériennes et les lésions du nerf honteux interne.

L'épisiotomie doit-elle être réalisée systématiquement afin de prévenir les lésions du sphincter anal ?

L'épisiotomie médiane réalisée dans les pays anglo-saxons augmente de 5,5 fois le risque d'incontinence. En France, l'épisiotomie est le plus souvent médio-latérale. Faute de standardisation, son rôle précis est moins univoque. Il est cependant probable, qu'utilisée à bon escient, l'épisiotomie puisse transformer une déchirure périnéale importante lésant le sphincter anal en une plaie contrôlée par l'obstétricien.

Les forceps et les ventouses provoquent-ils les mêmes dégâts sur le sphincter anal ?

Le principal facteur de risque d'incontinence anale post-obstétricale revient à l'emploi des forceps. En France, l'utilisation des forceps est nettement plus importante que celle des ventouses. Les forceps ont leurs indications mais il serait sûrement possible de les remplacer dans un bon nombre de cas par des ventouses qui ont montré leur moindre nocivité vis à vis du périnée.

Quand je fais une thrombose, j'ai peur que le caillot me donne une embolie pulmonaire.

C'est tout à fait impossible ; le caillot est complètement bloqué dans le réseau hémorroïdaire et ne peut pas migrer vers les poumons.

Ayant accouché il y a 2 mois d'un premier enfant, je n'arrive plus à retenir mes gaz et j'ai quelques épisodes d'incontinence quand mes selles sont liquides. On me conseille un traitement chirurgical. Qu'en pensez vous ?

Les symptômes que vous décrivez se rencontrent dans 13% des cas après un premier accouchement. Ils régressent le plus souvent dans les mois suivant l'accouchement. Ils peuvent être provoqués par une lésion d'un nerf du périnée (nerf honteux interne) ou par une déchirure du muscle qui ferme l'anus (sphincter). Aucune exploration ou traitement spécifique ne doit vous être proposé pour l'instant. En revanche, nous vous conseillons de réaliser les 10 séances de rééducation que votre obstétricien a dû vous prescrire. Si, à plus de 6 mois de votre accouchement, les symptômes persistaient, on vous proposerait une étude du fonctionnement de votre sphincter anal par un examen court et indolore (manométrie ano-rectale) avant de décider de la réalisation d'une rééducation spécifique de l'anus. A distance, il est probable que vous soyez plus à risque de développer ultérieurement une incontinence anale. On la préviendra en luttant contre la constipation et en prévenant les traumatismes chirurgicaux ou obstétricaux à venir.