FAQ : Chirurgie des hémorroïdes : quelles suites ?

 

Dr. agnès SENEJOUX

Sommaire

  • J'ai été opéré des hémorroïdes, quand pourrais-je reprendre mes activités ?
  • L'opération de Longo est elle réellement indolore ?
  • Mon médecin me parle de marisques résiduelles. De quoi s'agit-il ? Que faire ?
  • La sodomie est elle possible après opération des hémorroïdes ?
  • Après hémorroïdectomie (technique classique) quel risque de récidive ?

Réponses :

J'ai été opéré des hémorroïdes, quand pourrais-je reprendre mes activités ?

Après une hémorroïdectomie, un arrêt de travail d'en moyenne 3 semaines est à prévoir. Cet arrêt se justifie par l'inconfort engendré par l'intervention source de fatigue. Cependant vous pourrez vous lever, vous asseoir, marcher dès le lendemain de l'intervention.

En ce qui concerne la pratique du sport : pour la natation en eau douce comme salée et pour les sports violents, il faut attendre la cicatrisation des plaies externes, pour les autres types d'activité physique vous pourrez les reprendre avant mais vous sentirez probablement vous-même vos limites !

Concernant l'opération de Longo (qui n'est pas à proprement parler une hémorroïdectomie), les suites sont beaucoup plus courtes, une semaine d'arrêt de travail est généralement suffisante.

L'opération de Longo est elle réellement indolore ?

Les douleurs sont possibles les premiers jours mais généralement elles sont beaucoup moins intenses et plus brèves qu'après la technique classique (1 à 3 jours). Cependant, si la ligne d'agrafes est positionnée trop bas par le chirurgien (au niveau des hémorroïdes et non de la muqueuse rectale) des douleurs prolongées sont possibles.

Mon médecin me parle de marisques résiduelles. De quoi s'agit-il ? Que faire ?

La chirurgie des hémorroïdes a des impératifs techniques : afin de préserver la sensibilité anale et de limiter le risque de rétrécissement il faut conserver pendant l'opération des bandes de tissu cutanéo-muqueux entre les paquets hémorroïdaires retirés (appelés ponts cutanéo-muqueux). Ces ponts, s'ils sont distendus, lâches, peuvent entraîner la formation de replis cutanés inesthétiques, qui ne sont pas "des hémorroïdes oubliées" par votre chirurgien.

Après cicatrisation, si les marisques sont gênantes (toilette difficile, démangeaisons, préoccupation esthétique) elles peuvent être retirées, généralement avec une simple anesthésie locale, en consultation.

La sodomie est elle possible après opération des hémorroïdes ?

Oui, après un certain délai de cicatrisation bien entendu. Le seul cas où la sodomie pose problème c'est quand il existe une sténose post-opératoire (qui doit être prévenue par une technique chirurgicale et des soins post-opératoires adéquats).

Après hémorroïdectomie (technique classique) quel risque de récidive ?

Contrairement à une idée répandue, les hémorroïdes ne repoussent pas… à condition qu'elles aient bien été retirées ! En effet certains chirurgiens font parfois des gestes partiels, sur un seul paquet hémorroïdaire, et il est donc toujours possible que les autres paquets se manifestent (en général on en a 3 ou 4). Par ailleurs, certains malades confondent incision de thrombose et opération des hémorroïdes. La "vraie" opération des hémorroïdes a des suites beaucoup plus longues et douloureuses (cf. sur ce site).

Cependant, il est possible, quelques années après, que de petits saignements reprennent. Un traitement médical ou instrumental (sclérose, photo-coagulation infrarouge...) est le plus souvent suffisant. Il est rarissime d'opérer 2 fois quelqu'un des hémorroïdes !