Opération : Fistule recto-vaginale

Par J. DENIS - R. GANANSIA - T. PUY-MONTBRUN Service de Colo-Proctologie Hôpital Léopold BELLAN, 19 - 21, rue Vercingétorix, 75014 P

Technique de Musset

De multiples traitements sont proposés dans la cure des fistules recto-vaginales, qu'elles soient d'origine traumatique, infectieuse ou inflammatoire. Cela va de la simple suture de l'orifice vaginal ou rectal (ou des deux) aux lambeaux d'avancement muco-musculaires.

La technique de Musset se pratique classiquement en deux temps : périnéotomie puis reconstruction du canal anal, du plan musculaire, du vagin et fermeture cutanée. Elle peut cependant être réalisée en un seul temps.

1 PREMIER TEMPS :

  • Cathétérisme et mise à plat de la fistule par section complète du corps périnéal. La plaie cicatrise spontanément en 6 à 8 semaines en formant une bride.

2 DEUXIEME TEMPS :

  • Effectué environ deux mois plus tard sur une malade en position gynécologique avec sonde urinaire.
  • Pose de fils repères : deux fils sont posés au niveau des extrémités postérieures des grandes lèvres et deux au niveau des fossettes cutanées qui repèrent les extrémités du sphincter externe sectionné lors du premier temps opératoire (au dessus du dernier pli radié).
  • Traction sur les fils à 45°, ce qui tend la bride cicatricielle à concavité postérieure.
  • Incision arciforme sur la bride et dédoublement recto-vaginal peu profond. Cette incision peut être étendue latéralement si besoin.
  • Avivement des bords du versant anal.
  • Reconstruction du canal anal par des points séparés de fil résorbable ; les points prennent la muqueuse et les fibres musculaires lisses adhérentes ; ils sont noués vers la lumière rectale. On effectuera le nombre de points nécessaire pour obtenir une longueur satisfaisante du canal anal.
  • Reconstruction du sphincter externe : un fil repère est placé sur chaque extrémité du sphincter externe sans dissection : l'aiguille est introduite vers l'arrière et latéralement au canal anal puis retournée en dehors et en haut pour être récupérée. La mise en tension des fils vérifie le bon affrontement des extrémités sphinctériennes. Le sphincter est suturé bout à bout par deux ou trois points séparés de fil résorbable.
  • Reconstruction de la fourchette vaginale après avivement des bords, par points séparés jusqu'à reconstituer la commissure postérieure de la vulve.
  • On rapproche les plans profonds sans chercher à disséquer les releveurs par un ou deux fils périnéaux, ce qui reconstitue le corps périnéal et supprime l'espace mort.
  • Suture cutanée par des points séparés de fil non résorbable.
  • (Si la fistule recto-vaginale est très haute, ce deuxième temps peut être segmenté).

Réf. : MUSSET R.: Fistule recto-vaginale. Encyclop. med Chir; Paris Techniques chirurgicales, 1978: 4404-4187.


GESTES A NE PAS FAIRE

  • Ne pas positionner correctement les fils repères ne permettrait pas de tendre la cloison rectovaginale et de réaliser une incision adéquate.
  • Disséquer trop profondément la cloison recto-vaginale conduirait à la création d'un espace mort trop important, source d'infection éventuelle.
  • Suturer seulement la muqueuse du canal anal sans prendre les fibres musculaires adjacentes expose au risque de lâchage de suture et de suppuration secondaire.

SOINS POST-OPERATOIRES

1 Généraux :

  • Sondage urinaire enlevé vers le huitième jour.
  • Antibioprophylaxie à germes aéro et anaérobies.
  • Prévention de la constipation par administration de laxatifs (lubrifiants, osmotiques).
  • Eventuelle nutrition parentérale ou entérale élémentaire pendant une semaine.

2 Locaux :

  • Nettoyage des sutures avec une solution antiseptique et séchage.
  • Ablation des fils cutanés vers le douzième jour.

COMPLICATIONS POST-OPERATOIRES

1 Précoces :

  • Hématome.
  • Surinfection.
  • Lâchage de suture muqueuse ou musculaire avec le risque de complication infectieuse.

2 Tardives :

  • Résultat fonctionnel imparfait.
  • Dyspareunie.
  • Récidive.


Département Proctologie


1 cathétérisme du trajet fistuleux.


2 incision des plans superficiels.


3 la mise à plat terminée réalise une périnéotomie médiane.


4 vue de la cicatrisation à la 8ème semaine.


5 la traction à 45° sur les fils repères tend la bride cicatricielle.


6 tracé de l'incision.


7 vue du décollement recto-vaginal.


8 avivement de la berge anale du décollement.


9 reconstitution du canal anal : le point charge la muqueuse et la musculeuse adjacente.


10 les fils sont noués vers l'intérieur.


11 la longueur du canal est refaite par points séparés.


12 le canal anal est reconstitué.


13 repérage du sphincter externe : l'aiguille est introduite vers l'arrière et latéralement, puis est retournée en avant et en dehors.


14 un fil repère est placé sur l'extrémité du sphincter externe sans dissection.


15 l'affrontement des deux extrémités du sphincter externe vérifie la possibilité de suture.


16 suture du sphincter externe.


17 avivement de la berge vaginale du décollement.


18 reconstitution de la paroi vaginale par points séparés.


19 la fourchette vaginale est reconstituée.


20 suture du corps périnéal sans dissection.

21 fermeture de la peau par points séparés.


22 vue finale : la distance ano-périnéale est reconstituée.

Mis en ligne en janvier 2018