Je refuse le traitement chirurgical de ma fistule anale. Quels sont les risques d'une telle attitude ?

FAQ Chirurgie de fistule anale

ne fistule anale qui ne bénéficie pas de traitement chirurgical ne cicatrisera pas. Elle peut donner l'impression d'une rémission lorsque l'écoulement se tarit de façon temporaire, mais le trajet (matérialisé par un petit tunnel) qui communique avec l'origine de la fistule dans l'anus est toujours présent. L'évolution naturelle se fait donc vers la récidive, sous forme d'un nouvel écoulement chronique (fistule) ou d'une cavité douloureuse remplie de pus (abcès). Ces poussées suppuratives successives aggravent souvent la situation avec le temps, en créant de nouveau trajets fistuleux qui peuvent diffuser plus profondément dans la fesse, de l'autre coté ou dans la paroi du rectum. Les risques sont donc d'avoir à traiter secondairement une fistule beaucoup plus complexe, et de s'exposer à la survenue d'un abcès dont le traitement chirurgical en urgence est incontournable (voir fiche " l'abcès anal ").