Quand et à quelles explorations faut il recourir ?

FAQ Incontinence fécale

Certaines explorations sont parfois nécessaires pour affiner la compréhension des troubles de la continence et guider au mieux le traitement. Elles sont le plus souvent proposées en cas d'échec des traitements hygiéno-diététiques et des exercices musculaires. On distingue trois types d'explorations : celles qui mesurent la fonction de l'anus et du rectum (cf fiche manométrie anorectale), celles qui identifient des déchirures ou des plaies des muscles sphinctériens (cf fiche échographie sphinctérienne), celles qui recherchent des signes d'atteinte des nerfs pelviens (explorations neurophysiologiques). Ces explorations sont utiles dans deux situations : lorsqu'on souhaite quantifier un handicap avant une prise en charge chirurgicale (choisir un type de chirurgie en fonction de la nature des lésions observées, mesurer avant/après, rechercher des signes préalables encourageants vis-à-vis du résultat attendu), ou lorsqu'il existe une discordance entre les données de l'examen clinique du médecin et l'importance des troubles décrits (par exemple lorsqu'on a la perception que les sphincters de l'anus ont un fonctionnement normal chez une personne très incontinente.