La pose d'un sphincter artificiel doit-elle être proposée même en cas d'incontinence fécale peu importante ?

FAQ Pose d'un sphincter anal artificiel pour incontinence anale

Non. En effet, la lourdeur de l'intervention, et les contraintes liées au fonctionnement du sphincter artificiel, font que cette technique ne doit être proposée qu'en cas d'échec des traitements médicaux de l'incontinence (régime, rééducation), et surtout chez les patients souffrant d'une incontinence majeure, perturbant fortement la vie quotidienne.