Comment faire le diagnostic de syndrome du canal d'Alcock avec certitude ?

FAQ Névralgie pudendale ou Syndrome du canal d'Alcock

Il n'existe pas d'examen qui permette d'assurer le diagnostic avec certitude. Ce sont souvent les signes de la présentation et de l'examen du médecin qui constituent les meilleurs compromis, comme c'est également le cas pour d'autres maladies (fibromyalgies…). Les signes cliniques énoncés ci-dessus, une sensibilité lors de la palpation de la région que le nerf pudendal innerve et la reproduction de la douleur lors de la palpation profonde sur une zone précise du trajet du nerf constituent les preuves les plus convaincantes du diagnostic. Certains médecins ont recours à des explorations supplémentaires qui étudient la conduction électrique du nerf. Ces méthodes n'ont de valeur que chez l'homme ou la femme jeune sans passé d'accouchement. Le meilleur test diagnostique consiste à réaliser l'injection, sous contrôle radiologique, d'un agent anesthésique dans l'une des zones présumées de compression du nerf. La disparition de la douleur (ne serait ce que pendant quelques heures) a une forte valeur diagnostique.