Peut on éviter la chirurgie lorsque la fissure ne cicatrise pas avec des suppositoires et un traitement laxatif ?

FAQ Fissure Anale

Une levée de la contraction sphinctérienne (traitement logique de la fissure anale) peut être envisagée par l'application locale de médicaments ayant un effet de relâchement musculaire.

Il existe globalement deux types de médicaments : ceux qui agissent par l'application répétée de pommade et ceux qui agissent pendant plusieurs mois après une injection dans le muscle. Malheureusement, plusieurs écueils limitent l'utilisation de ces traitements :
i) la tolérance de certains médicaments est parfois mauvaise (chute de la tension artérielle, mal à la tête) ;
ii) l'efficacité ne se maintient pas durablement après l'arrêt des applications (deux tiers des malades voient leurs signes réapparaître après un an) ;
iii) ces médicaments n'ont pas l'autorisation des autorités sanitaires pour qu'on puisse les utiliser dans cette maladie ;
iv) il n'existe pas de forme locale actuellement disponible en France. Dans l'état actuel des connaissances médicales et des autorisations sanitaires, ces médicaments ne peuvent être proposés que dans le cadre de la recherche.
Une autre approche peut consister à effectuer, lors d'une consultation, l'injection d'un produit irritant et/ou anesthésique dans le sphincter anal sous la fissure. Ces techniques peuvent soulager mais on ne dispose d'aucune donnée scientifique permettant de dire si elles sont efficaces dans le traitement de la fissure.