Quelles sont les complications de la maladie de Crohn ?

FAQ Maladie de Crohn et Tabac

La maladie de Crohn peut se compliquer de différentes façons sur le plan digestif.

Tout d'abord la gravité des poussées peut être considérée comme une complication dans les formes très intenses du fait de la répercussion générale de la diarrhée, des saignements, de la fièvre, de l'amaigrissement…

D'autres complications vraies peuvent survenir en particulier, les abcès et les fistules intra-abdominaux ou ano-périnéaux qui sont des complications particulières à la maladie de Crohn. Les ulcérations de la muqueuse atteignent toute la paroi intestinale provoquant une perforation et la formation de poches, avec des matières et des germes, qui s'infectent constituant un abcès. Cet abcès responsable de douleurs et de fièvre peut s'ouvrir soit vers la peau formant une fistule cutanée externe soit vers des organes creux du voisinage, intestin grêle, colon, vessie, vagin…

L'évolution de la cicatrisation des poussées inflammatoires, en particulier au niveau du grêle, peut donner un rétrécissement provoquant une occlusion.

Les autres complications sont rares, hémorragie digestive, dilatation aiguë du colon.

Enfin, le risque de cancer du colon ou du grêle reste très rare bien que plus fréquent après une longue évolution de la maladie que dans la population générale.

Ces complications posent plusieurs problèmes. Parfois révélatrices de la maladie, elles peuvent rendre le diagnostic difficile. Le traitement médical demande une action maximale avec hospitalisation, mise au repos du tube digestif et utilisation d'une thérapeutique bien adaptée aux manifestations cliniques et à leur retentissement général.

La chirurgie, solution de derniers recours, est surtout utile pour les complications intestinales (abcès, fistules et sténoses), après échec du traitement médical, en réalisant une résection à minima mais suffisante pour suturer des tissus sains.