Quelles précautions prendre chez un patient présentant une maladie de Crohn traitée par Imurel dans le cadre de la grossesse ?

FAQ M.I.C.I. et grossesse

Pour l'Imurel®, traitement immunosuppresseur utilisé dans le traitement des MICI, la décision de poursuite ou d'arrêt du traitement est difficile. Elle ne peut être prise qu'au cas par cas après discussion et information des patients en mettant en balance le risque important de poussée chez la mère en cas d'arrêt du traitement et les effets secondaires de ce médicament sur le fœtus .
En pratique,
- Premièrement, la mise en place d'un traitement immunosuppresseur devrait être associé à une contraception systématique,
- Deuxièmement, en cas de désir de grossesse en période de rémission sous traitement par Imurel, une grossesse peut être tentée de préférence après une rémission supérieure à 2 ans et en l'absence de rechute au bout de 3 mois d'arrêt.
- Troisièmement, en cas de grossesse sous traitement, en particulier si le père a été traité dans les 3 mois précèdent la conception, une surveillance morphologique accentuée du fœtus et une discussion sur la réalisation d'une amniocentèse sont nécessaires.