La survenue de condylomes anaux est-elle toujours liée à une contamination vénérienne ?

FAQ Condylomes de l'anus

La transmission non vénérienne du virus HPV par d'autres voies est probable en raison de sa résistance et de sa forte contagiosité, mais ceci reste assez rare. Une contamination indirecte à partir d'objets ou de linge de toilette partagés, ou avec des mains ayant été en contact avec les zones cutanées infectées est possible. La possibilité d'une auto-contamination à partir de verrues vulgaires semble également possible. Ceci pourrait expliquer la survenue de condylomes ano-génitaux en l'absence de rapport sexuel, en particulier chez l'enfant. La transmission d'une mère contaminée au niveau génital à son enfant lors de l'accouchement a également été suggérée, puisque l'incubation peut être dans certains cas de plusieurs années… Ces situations particulières sont dans la pratique toujours délicates à appréhender.