Quels sont les principes du traitement ?

FAQ Prolapsus rectal

Dans un concept purement mécanique de la guérison, on conçoit qu'il faille entraver cette sortie anormale de paroi rectale. Une approche simple consiste à corriger la constipation et à limiter les efforts de poussée. Cette stratégie est privilégiée lorsqu'il s'agit d'un prolapsus de l'enfant ou lorsque la situation a été observée de façon exceptionnelle dans un contexte tout aussi exceptionnel (épisode de constipation sévère et isolé ayant induit des efforts de poussée exagérés). Dans les autres situations, cette approche ne suffit pas et il faut recourir à une chirurgie de fixation de la paroi rectale. Un premier concept est de réaliser un plissement suffisamment épais de la paroi rectale ou encore de la fixer par une prothèse souple afin qu'elle ne ressorte plus. Ces stratégies peuvent modifier les conditions de défécation et induire ou aggraver la constipation. Une troisième option peut être d'enlever toute ou partie de la paroi du rectum : ces techniques réduisent néanmoins les capacités du réservoir rectal avec les conséquences qu'on peut comprendre (selles plus fréquentes et impérieuses, incontinence majorée). Le choix du type de traitement chirurgical dépend de nombreux paramètres que sont l'âge, l'importance du prolapsus, la sévérité des signes associés au prolapsus (constipation incontinence) avant le traitement, la présence d'autres prolapsus associés qu'il faudra traiter dans le même temps. Aucune stratégie chirurgicale n'est actuellement vraiment supérieure aux autres : elles ont dans certaines situations plus ou moins d'avantages que vous devez évoquer avec votre médecin.